Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Fin de partie de Samuel Beckett 2017 à Fanjeaux - Theatre / Foxoo
Vos évènements annoncés sur Foxoo relayés sur Twitter Guide   Twitter
Vie locale     Actualité nationale     Mes évènements
Source : #30000 Publié le 04/10/17 | Vues : 115

Fin de partie de Samuel Beckett 2017 à Fanjeaux / Theatre

Evènement passé.

Le samedi 28 octobre 2017 à Fanjeaux (11).

une excellente Fin de partie, qu’aurait adoubée Beckett puisque renouant avec l’esprit de la première de Roger Blin, montée en 1957 à Paris et que l’auteur avait aimée. Autrement dit en insufflant vitalité et rythme au texte qui, s’il est fort, puissant, étincelant, exige qu’on le module à l’infini. C’est ce à quoi se donnent sans compter Paul Dussel (Hamm) et Stéphane Saouma (Clov), sur qui repose en grande partie la pièce, mais également Gilbert Peyre (Nagg) et Maryse Duarte (Nell). Autant dire une réussite, sachant que cette pièce, plutôt statique, demande des trésors de nuances, de brio et de talent pour ne pas vite retomber… L’intrigue, comme on le dit par convention, est toujours très infime chez Beckett, pour ne pas dire inexistante. C’est l’histoire d’une journée que partagent Hamm, aveugle paraplégique, maître des lieux, et Clov, son valet. Les deux parents de Hamm, relégués dans leur coin (chacun dans une poubelle), se signalent parfois en demandant pitance ou menues attentions. Un comique récurrent naît de cette improbable situation, drolatique et tragique, et de la relation entre le tyrannique Hamm et ses deux ascendants. Gilbert Peyre (Nagg) geint, grimace à merveille ; Maryse Duarte, le visage clownesque, s’étonne et soliloque pour notre grand plaisir. Mais le coeur de la pièce réside, comme on l’a dit, dans la relation entre l’imprévisible Hamm et le fidèle Clov. Un rapport difficile, truffé de remontrances, de rebuffades, d’agacements, d’apartés assassines, de ressassements infinis et parfois même de brève complicité. Une relation de dépendance, qui rappelle bien sûr le duo très classique maître- serviteur, mais que sous-tend nombre interrogations. Ainsi Clov se demande ce qu’il fait avec Hamm, coincé dans un dilemme beckettien : doit-il le quitter ou le tuer ? Hamm, très égocentrique, a besoin d’une sempiternelle écoute. On ne sait si Clov partira, même s’il porte à la fin de la pièce une valise à la main.



Débute à 20H30
Salle polyvalente
Place du Marché, 11 fanjeaux



Commenter

En savoir plus
Partager :
Facebook
Commentez Fin de partie de Samuel Beckett
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.