Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Festival de théâtre amateur du Pays d'Aix et d'Ailleurs 2019 à Aix-en-Provence - Theatre / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #31829 Publié le 03/04/19 | Vues : 146

Festival de théâtre amateur du Pays d'Aix et d'Ailleurs 2019 à Aix-en-Provence / Theatre

Evènement passé.

Du 11 au 14 avril 2019 à Aix-en-Provence (13).

Ce festival accueille huit compagnies amateures du territoire d’Aix-Marseille du jeudi 11 avril au dimanche 14 avril 2019.
Tarif unique : 5€

Les Hauts et les Bas, Compagnie No Mad’s Land, Aix-en-Provence
jeudi 11 avril, 19h
petite forme créée pour le festival – Durée : 30 min

Ecriture : Annie Lachmanowits
Mise en scène : Laurent Hoebeke et Annie Lachmanowits
Avec : Alain Fournier, Laurent Hoebeke et Annie Lachmanowits

Roméo n’a pas assassiné Pâris. Roméo et Juliette ne se sont pas suicidés. Ils ont fui Vérone et les haines séculaires. Devenus vieux, on les retrouve dans leur chambre un jour de canicule. Juliette rêve qu’elle se marie avec Pâris comme le voulait son père et jette Roméo hors du lit conjugal « Non ! Pas toi Roméo ! ». Ce rêve de Juliette déclenche la venue du fantôme de Pâris qui veut reconquérir Juliette en tentant de créer la discorde entre les vieux amants. Outre leur rivalité pour Juliette, Pâris et Roméo, sont supporters de deux équipes de foot concurrentes qui se rencontrent ce jour là. Roméo suit passionnément le match à la radio. Qui va gagner ? La Vérona ou la Stradford Town Football Club ?


Zuleika, Compagnie Les Caquetants, Ventabren
jeudi 11 avril, 21h
Durée : 1h30

Auteur : Renée Doumergue
Mise en scène : Jacques Clément
Assistanat : Kathia Saïdi
Avec : Michel Boye, Valérie Brigot, Jean-François Cloarec, Marie-Laure Comushian, Martine Denimal, Jean-Yves Maurel, Hugo Reig?, Kathia Saïdi

L’action se passe dans un petit village touché par la crise dans la France profonde, sans industrie, sans commerce à l’exception d’un café où se retrouvent tous les habitants. Les propos racistes, homophobes et autres sont courants dans ce troquet.
Un jour, débarque une richissime étrangère (arabe) qui veut s’installer. On apprendra avec le temps qu’elle a vécu plus jeune dans ce village.
Elle organise une fête au café, pendant laquelle elle raconte sa jeunesse et surtout la trahison de son fiancé d’il y a 40 ans (le cafetier) qui l’a laissée meurtrie et stérile. La vengeance guette…
Elle promet des jours meilleurs aux villageois en leur offrant une somme colossale. Seule condition, qu’ils tuent le cafetier.
La cupidité prendra-t-elle le pas sur la morale ?

Occident Express, Compagnie Les Ritournelles, Aix-en-Provence
vendredi 12 avril, 19h
Durée : 1h15

Traduit de l’italien par Federica Martucci et Olivier Favier
Texte traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale

Auteur : Stefano Massini
Mise en scène : Nanouk Broche
Avec : Odile Bonnel, Catherine Chaud, Mimi Giordano

En 2015, une vieille femme fuit Mossoul avec sa petite-fille de 4 ans.
Elles parcourent 18 000 kilomètres de l’Irak à la Baltique à travers la fameuse route des Balkans.
A partir de cette histoire vraie, Stefano Massini écrit le monologue de Haïfa qui nous livre son périple comme un long poème dramatique entrecoupé de dialogues.
De la banlieue de Mossoul en passant par Stockholm, la Turquie, la Grèce, la Hongrie, l’Allemagne… Nous suivons l’itinéraire d’une économie dont on a du mal à penser qu’elle n’est que parallèle, tant elle est organisée et exposée aux yeux de tous.
Une plongée réaliste au coeur d’un voyage initiatique et éminemment politique !


Le Voyageur sans bagage, L’Atelier du Courant d’Air, Marseille
vendredi 12 avril, 21h
Durée : 1h40

Auteur : Jean Anouilh
Mise en scène : Eve Lamarche
Décors : Anne Marie Demange, Levon Derdérian, Michel Lamarche
Avec : Annie Arslan, Mireille Autran, Alain Barthélémy, Tomi Bazso, Michel Blanc, Levon Derdérian, Christine Douady, Michel Lamarche, Claire Liotta, Bernard Lopez en alternance Axel Piazza-Giambino ou Sacha Rodot

Promené de famille en famille à la suite d’une amnésie provoquée par la grande guerre, Gaston est devenu riche malgré lui grâce à ses arriérés de pension.
Chez les Renaud, il retrouve dix-huit ans plus tard des bribes de sa vie antérieure.
Seulement, plus les révélations s’accumulent jusqu’à la découverte ultime, plus le divorce s’accuse entre l’être qu’il fut et l’être dont il avait rêvé.
On retrouve dans ce texte des préoccupations fortes : la recherche d’une identité, la possibilité ou non de changer, de refuser son passé, le comportement de la société devant les sans papier, la non reconnaissance de l’appartenance à une famille, le problème de l’amnésie.


MIGRAAAANTS On est trop nombreux sur ce putain de bateau, Théâtre de la Grimace, Aix-en-Provence
samedi 13 avril, 19h
Durée : 1h25

Auteur : Matéi Visniec
Mise en scène : Claire Prati
Régie : Patrick Grussy
Avec : Christian Bizon, Audrey Brémond, Solange Brisse- Guerrini, Gabriel Ducros, Lydie Grussy, Jean-Michel Guilmet, Mélik Kurakulce, Jean-Baptiste Rabouin, Claire Vignau

Pour un peu on l’oublierait : Ce sont des humains comme nous.
Il y a ceux qui fuient la mort, ceux qui fuient un avenir mort,
ceux qui croient encore à l’Eldorado …
En tout cas ils arrivent et aucun barbelé ne pourra les en empêcher.
Alors qu’est-ce qu’on fait ? On les rejette à la mer ?

Visniec écrit cette pièce en 2016. Auteur littéraire en Roumanie, sa plume, d’un humour acide et lucide, lui a valu l’exil de son pays où son oeuvre fût interdite par le régime communiste de Ceausescu. Il devient journaliste à la BBC puis à Radio France Internationale en 1990. Aujourd’hui, il cherche à comprendre le «phénomène migratoire», convaincu que nous sommes devant une véritable mutation planétaire.

++ Une exposition de Christine Guilmet en lien avec le spectacle est prévue dans le hall
Cette exposition réunit des textes inédits (C. Guilmet), des paroles de Migrants, des photos d’actualités pour témoigner des routes de survie qui traversent nos réalités.

Le Malade Imaginaire, Compagnie La Cabre d’Or, Gignac-La-Nerthe
samedi 13 avril, 21h
Durée : 1h35

Auteur : Molière
Mise en scène : Frédéric Montali
Costumes : Monique Donato
Décors : Jean Marc Rodriguez
Habillage sonore : Pascal Montali
Avec : Monique Donato, Christophe Favier, Jo Guglielmetto, Bruno Lepers, Robert Monno, Karine Pierini, Marie-Christine Trovato, Alexandra Valero, Yves Warton
Avec la participation vocale de Jacques Barfuss

L’image d’Epinal veut un malade entouré de… médecins, de seringues et autres instruments de torture. Il est cependant évident que, grâce aux nombreuses pistes offertes par Molière, le personnage ne se cantonne pas qu’à l’exposition d’un hypocondriaque.
Voilà Argan, persuadé d’être maître chez lui, alors que dans le dos de ce tyran domestique se nouent maints complots, farces et intrigues. Argan jouet de son épouse, de sa servante, des médecins, de sa fille, de sa soeur. Bien occupé à croire qu’il maîtrise tout, il ne devine pas les ficelles dont l’entoure la maisonnée au complet.
Ce personnage, colérique, têtu, influençable, naïf, crédule, constitue l’axe de cette farce.

14 Juillet, Compagnie L’Aparté, Calas
dimanche 14 avril, 19h
Durée : 1h20

Auteur : Eric Vuillard
Adaptation et mise en scène : Laurent Kiefer
Assistanat mise-en-scène : Tatiana Gusmerini
Regard extérieur : Lydie Baclet
Avec : Marie-Odile Arnoulet, Pierre-Yves Arnoulet, Evelyne Boudin, Pascal Bouvier, Alain de Fournoux, Veronica Hidekel, Christine Rambert, Agnès Tennevin, Isabelle Stioui

Ce récit d’Eric Vuillard traite de l’avènement tout à la fois fondateur et mythologique de la République française, puisqu’il s’agit de la prise de la Bastille.
L’histoire chemine loin de sa version officielle, dans une langue poétique, tout à la fois épique et domestique, racontée par les presque anonymes, la plèbe parisienne, dont il ne reste que le nom sur le registre de l’Histoire.
Le sang, le tripou, les événements à hauteur d’homme, sublimes et dérisoires, comiques et pitoyables, sont livrés ici loin de la légende et de la glorification officielle d’une République en mal de héros.
Le spectacle proposé reprend quelques extraits marquants du récit, et tente d’en transcrire l’esprit libertaire sur scène.

Bovary, Compagnie Les Electrons Flous, Le Puy Sainte-Réparade
dimanche 14 avril, 21h
Durée : 1h50
D’après le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert et le procès de Flaubert

Auteur : Tiago Rodrigues
Mise en scène : Catherine Suty avec le soutien du collectif
Avec : Florence Demurger, Bernard Guerrand, Vanessa Perez, Catherine Suty, Henri Tessandori

La littérature fait toujours peur aux pouvoirs. Le Bovary de Tiago Rodrigues revisite le premier roman de Flaubert au travers du procès qui s’en suivi. Cette version contemporaine s’attaque à l’idée même de la censure d’Etat qui porta Flaubert au rang d’immortel.
Le texte est très proche de la réalité puisque Flaubert lui-même paya un sténographe pour laisser une trace de ce procès et montrer la stupidité de son temps. Le coeur de Flaubert bat dans ses personnages et les comédiens virevoltent d’un rôle à l’autre pour partager avec les spectateurs un voyage au coeur du roman, du procès et surtout de la fascination qu’exerce toujours Emma, une femme moderne et désirante, victime de la censure sociale et symbole de nos aspirations à la liberté.



Débute à 19H00
Aix-Marseille université
Le Cube - 29 Avenue Robert schuman
13621 Aix en Provence cedex 1



Commenter

En savoir plus
Partager :
Facebook
Commentez Festival de théâtre amateur du Pays d'Aix et d'Ailleurs
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.